Stefanoff

Christo

Stefanoff

Christo

1898 - 1966

Christo Stefanoff (né en 1898 en Bulgarie et décédé en 1966 à Val-David) a commencé sa carrière de peintre pendant l’entre-deux-guerres. Il a exposé ses œuvres avec beaucoup de succès dans plusieurs galeries d’art renommées en Europe en plus de réaliser les portraits de nombreuse personnalités connues. Stefanoff a pratiquement passé toute la guerre en captivité. Il fut emprisonné en 1944 pour son appartenance à Zegota, une organisation clandestine humanitaire polonaise dont le rôle était d’organiser l’aide aux Juifs vivant dans les ghettos et au-delà. Il fut finalement libéré en 1945, échappant ainsi à la peine de mort.

Stefanoff et sa femme se retrouvent après la guerre et décident de rester aux Pays-Bas, où Christo crée des œuvres illustrant des scènes de bataille. En 1952, ils s’établissent au Canada et choisissent un endroit pittoresque des Laurentides qui deviendra une inspiration pour l’artiste : Val-David. Dès le début de son séjour au Canada, l’artiste expose ses œuvres et reçoit des éloges. Il est d’ailleurs choisi pour reconstruire le panorama détruit de “Jérusalem” à la cathédrale de Ste-Anne-de-Beaupré. Portraitiste reconnu, il peint des personnalités telles que le cardinal Paul-Émile Leger, le gouverneur général du Canada, R. Morton, le célèbre homme d’affaires Samuel Bronfman, le dernier consul général de la République de Pologne à Montréal d’avant-guerre, Tadeusz Brzezinski et bien d’autres.

En plus de son art, Christo Stefanoff a apporté au Canada une technique de peinture peu connue, la spatule. Toutes ses œuvres sont peintes avec cette technique, donnant un effet tridimensionnel supplémentaire à sa peinture.

En 1960 Christo Stefanoff fonde une galerie à Val-David, mais il rêve encore plus grand. En 1961 il fonde avec des associés un vaste projet de centre culturel à même sa propriété. Pour ce faire, il créé une fondation à son nom. Le centre doit être composé, entre autres, de galeries d’art, de chapelles, d’une rotonde d’exposition et de lecture et d’un amphithéâtre de concert en plein air. Mais tout le beau projet meurt avec Christo qui décède en 1966, peu de temps après la présentation publique de son projet à Val-David.

Christo Stefanoff a laissé une trace très solide de son travail artistique dans l’héritage culturel de la communauté polonaise à Montréal, entre autres dans l’église paroissiale de Saint Trinity où il est l’auteur de 17 vitraux peints décorant l’église avec de nombreux accents polonais. Il laisse derrière lui plus d’une centaine de tableaux.

Demande de renseignements

Artistes