fbpx

Benoît

Gisèle

Benoît

Gisèle

1960 -

Passionnée par la faune et la flore de la forêt boréale, Gisèle Benoit est peintre animalière, naturaliste, auteure et réalisatrice de documentaires. Son travail artistique et scientifique est reconnu au Canada comme à l’étranger. Avec son père Raynald, cinéaste et producteur, et sa mère Monique, peintre animalière, elle a offert au public de nombreuses expositions en galerie ou en musée, livres et documentaires.

Gisèle Benoit naît le 22 décembre 1960 à Saint-Jean-Baptiste-de-Rouville, au Québec. Dès son enfance, elle manifeste des talents artistiques remarquables, prémices d’une carrière précoce et féconde, dominée par son intérêt pour les animaux sauvages.

En 1977, elle obtient une bourse de la Fédération canadienne de la Nature accordée à un jeune peintre naturaliste prometteur. Depuis, sa persévérance, ses efforts, son souci du détail scientifique et sa vision artistique particulière lui attirent la faveur des collectionneurs. D’une grande polyvalence, cette autodidacte touche à différents médiums : plombagine, gouache, huile.

En 1979, sa découverte du parc national de la Gaspésie lui permet d’entamer des recherches inédites sur le comportement animal. Celles-ci la rendront célèbre à travers le monde. Plusieurs de ses études lui valent des critiques élogieuses soulignant le sérieux de sa démarche : « Elle a commencé à vivre près des orignaux, comme Jane Goodall et Dian Fossey avec les singes et les gorilles », écrit Louise Cousineau dans La Presse lors de la télédiffusion du documentaire En Compagnie des Orignaux.

À partir de 1995, plusieurs articles consacrés au travail de peintre naturaliste de Gisèle paraissent dans des magazines spécialisés. Elle accorde de fréquentes entrevues à la radio ou à la télévision, alors que son travail de peintre et de naturaliste fait l’objet de plusieurs reportages.

En 1997, une exposition rétrospective consacrée aux œuvres picturales de Gisèle et Monique Benoit est présentée par le Musée du Fjord, au Saguenay, où elle remporte un vif succès. L’année suivante, les visiteurs du Musée de Gaspé sont captivés par l’exposition Les Benoit : Ambassadeurs de la Nature. Monique, la mère, et sa fille Gisèle découvrent alors la satisfaction de rendre leur art accessible à tout public.

La conservation de la faune a toujours été au cœur des préoccupations de Gisèle, si bien que toutes ses activités professionnelles gravitent autour de la nature. C’est dans la peinture, l’écriture et la réalisation de films documentaires qu’elle communique son message écologique. En 2001, Gisèle et ses parents concrétisent un rêve : fonder leur propre centre d’étude sur la faune boréale en milieu sauvage et vivre au moins six mois par année dans un camp de base, au cœur de la forêt, loin du confort moderne. Cette aventure a donné naissance à la magnifique série documentaire, en 13 épisodes, Les Carnets Sauvages. Un vibrant hommage à une biodiversité plus que jamais menacée. En 2008, une année après la production de cette série, Gisèle et ses parents sont parmi les seize cofondateurs de la Société Art et Science pour la Nature (SAS Nature), un organisme à but non lucratif appelé à devenir leur unique héritier, le gardien d’un patrimoine culturel et scientifique unique en son genre.

Demande de renseignements

Artistes